Ô mort, où est ta victoire ? Ô mort, où est ton aiguillon ?

Ô mort, où est ta victoire ? Ô mort, où est ton aiguillon ?

Ô mort, où est ta victoire ? Ô mort, où est ton aiguillon ?

(1 Corinthiens 15:55)

Introduction

Bien-aimés, aujourd’hui nous explorons une puissante proclamation de victoire trouvée dans la première épître aux Corinthiens, où l'apôtre Paul nous interpelle avec les mots : "Ô mort, où est ta victoire ? Ô mort, où est ton aiguillon ?" Ce cri triomphant face à la mort est au cœur de notre foi chrétienne, car il symbolise la défaite définitive de la mort par la résurrection de Jésus Christ. Avant de célébrer cette victoire, comprenons d'abord l'origine de la mort. La mort est entrée dans le monde par le péché d'Adam et Ève dans le jardin d'Éden, comme le récit de la Genèse nous le raconte. Par leur désobéissance, ils ont introduit à la fois le péché et la mort dans l'expérience humaine, affectant ainsi toute leur descendance.

Point 1 : Trois formes de mort

La Bible nous parle de trois formes de mort : la mort physique, la mort spirituelle et la mort éternelle. La mort physique est le passage de cette vie terrestre à la vie après la mort. La mort spirituelle se produit quand nous vivons séparés de Dieu par le péché. La mort éternelle est la conséquence ultime du rejet de Christ, une séparation éternelle d'avec Dieu. Heureusement, en Christ, nous sommes sauvés de la mort spirituelle et éternelle.

Point 2 : L'aiguillon de la mort

L'aiguillon de la mort, c'est le péché, et la puissance du péché est la loi. Toutefois, Jésus Christ a ôté cet aiguillon en prenant sur lui nos péchés et en mourant sur la croix. En faisant cela, il a brisé le pouvoir mortel du péché et nous a libérés de son emprise.

Point 3 : La victoire de Christ

Notre Seigneur a triomphé de la mort par sa résurrection. Cette victoire n’est pas seulement pour lui mais pour nous tous qui croyons en lui. Cette assurance de la résurrection transforme notre peur en espérance, en particulier avec la promesse de l'enlèvement de l'Église, où "les morts en Christ ressusciteront d'abord" (1 Thessaloniciens 4:16).

Point 4 : Réalité de la mort et du jugement

Comme le dit l'Écriture, "il est réservé aux hommes de mourir une fois, après quoi vient le jugement" (Hébreux 9:27). Cette réalité devrait nous motiver à vivre une vie pieuse et à témoigner de la vérité de l'Évangile, car après la mort nous serons jugés selon notre foi et nos œuvres en Christ.

Conclusion

Ainsi, lorsque nous répétons "Ô mort, où est ta victoire ? Ô mort, où est ton aiguillon ?", nous déclarons notre foi en la victoire définitive sur la mort et sur le péché grâce à notre Seigneur Jésus Christ. En tant que croyants, il est essentiel de maintenir notre focalisation sur cette victoire et d'éviter de vénérer ou de célébrer des fêtes associées à la mort, telles que Halloween ou Guédé dans le vodou, qui peuvent détourner notre attention de la vérité de l'Évangile. Vivons donc chaque jour dans l'espérance de sa promesse, prêts pour son retour glorieux.

Pasteur Francener Alézy, Adm.A., M. Ing, DIC, D.Min.


Mission Assemblée Évangélique de Christ - Montréal


MAEC

0


Partagez ceci

tu dois être connecté pour poster un commentaire

Retour au sommet